Square Enix Sortira Hitman en Épisodes :

Depuis la précédente génération de consoles de salon, nous avons vu les contenus téléchargeables (ou DLC) se populariser à toute l’industrie vidéoludique. Ce qui commença sur ordinateur comme de rares extensions visant à allonger un titre, ce sont maintenant transformés en un moyen pour les entreprises du jeu vidéo d’atteindre un retour sur investissement supérieur grâce à la généralisation des magasins digitaux. Le budget fixé d’un jeu vidéo pour le développement du moteur, des mécaniques et des éléments du jeu peut servir par la suite à la création de contenus téléchargeables à moindre coût. Les studios n’ont alors qu’à investir une petite somme afin de sortir du nouveau contenu. Cela est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agît d’utiliser les ressources de l’entreprise à bon escient ; les différentes tâches réalisées lors du développement d’un jeu le sont en effet communément de manière asynchrone, et les employés dont les tâches sont accomplies peuvent ainsi s’atteler à travailler sur du contenu additionnel post-lancement.

Hitman dlc pre order episodic

Square Enix semble porter le concept à un tout autre niveau, avec la sortie du nouvel opus de la série Hitman en de multiples épisodes, chaque segments comportant plusieurs missions au sein d’un lieu. Les six portions du jeu paraîtront tous les mois à partir de mars prochain. Alors que cette décision paraît affecter l’image de l’entreprise, avec des joueurs avides de mettre leurs mains sur le jeu et qui devront au final acheter épisode après épisode à prix fort sur les magasins numériques sans possibilité de revendre le jeu par la suite ; la sortie épisodique est tout de même une aubaine pour la promotion du titre. En effet, à la place d’une campagne marketing étalée sur la phase de développement et quelques mois après la sortie du produit, il est ici question de bénéficier d’une publicité étendue à plus d’un semestre après la sortie du jeu, avec chaque sortie d’épisode une occasion de faire parler du titre. Cela est d’autant plus le cas alors que Hitman bénéficiera de contenu additionnel entre chacun de ces segments.

L’idée est fascinante, mais pour le consommateur il s’agît d’un grand changement ; car non seulement les joueurs devront attendre chaque mois que l’histoire avance (s’il y en a une), mais le circuit de distribution se trouve tout aussi chamboulé alors que la vente physique est devancée d’au moins six mois par la vente digitale. De plus, Square Enix a d’ores et déjà annulé toutes les pré-commandes de l’édition standard de son jeu, pendant que de nombreux joueurs ont annoncé attendre la sortie de la version complète du jeu pour l’acheter. Le contenu additionnel payant afin de garder les joueurs accrochés démontre tout aussi bien à quel point l’éditeur a voulu optimiser la période de post-lancement. 

Le webmarketing oblige les entreprises à maintenir une présence constante au sein des médias sociaux et à publier du contenu intéressant. De ce fait, il convient de promouvoir chaque jeu avec un minimum de substance dans les mois qui suivent leur sortie. L’ajout de contenu additionnel est un bon moyen pour un studio de rentabiliser la conception d’un jeu et la promotion du jeu au fil de ces mois. Pourtant, certains studios utilisent des moyens de communication différents de ceux employés par les grands groupes afin de conserver une aire de discussion au sein de la communauté de joueurs, en ajoutant du contenu bonus après le lancement d’un jeu sans pour autant obliger chaque joueur d’y participer. Pendant l’année passée, l’un des studios de jeux vidéo les plus appréciés du moment a mis en place une stratégie marketing dans le but de faire des joueurs ambassadeurs de marque. Avec la sortie périodique de patches visant à améliorer bugs et performances de The Witch 3: Wild Hunt, CD Projekt Red a montré à la communauté combien leur affection pour leur jeu était en adéquation avec le soin qu’ils y apportaient. Les commentaires enthousiastes publiés à l’annonce de chaque mise à jour ont montré à quel point les joueurs étaient prêt à accueillir de mieux en mieux les prochains contenus à télécharger dont la valeur est apparue plus que convenable.

the witcher cd projekt red update dlc

Un autre studio, Techland, a pris un chemin différent avec sa nouvelle licence Dying Light ; en plein développement du prochain contenu téléchargeable de Dying Light: The Following les développeurs ont justifié l’augmentation soudaine du prix pendant la période de développement par un  contenu encore plus complet  : que ce soit en ajoutant une customisation poussée des véhicules ou une histoire plus riche. La nouvelle avait été reçue positivement par les joueurs comme résultante de la créativité débordante du studio, même si les nouveaux acquéreurs du DLC ou passe saisonnier seront quelque peu lésés par rapport à ceux qui se sont déjà procurés avant l’augmentation du prix.

 

Et si finalement la stratégie marketing de Square Enix remportait un certain succès, pourrions-nous voir arriver des lancements de jeux à la façon des séries télévisées : jeux dont la sortie s’étalerait sur toute une année?

 

Sources :

http://www.gamekult.com/actu/dying-light-le-prix-de-lextension-augmente-A156277.html

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *